Pages

lundi 23 septembre 2013

Haute Société (High Society) - 1956.

Signé par le vétéran Charles Walters, ce film de 1956 joue la carte du glamour en réunissant deux chanteurs de légende et une future princesse, le tout sur des airs inédits du grand Cole Porter...



Haute Société (High Society)...












A Newport, la belle Tracy prépare son remariage avec un homme d'affaires solide et sérieux, à l'opposé de son premier époux, Dexter.
Celui-ci, un compositeur à succès qui habite la villa voisine, attend de son côté son orchestre venu pour jouer au tout nouveau festival de jazz. Apprenant que son ex-mari est dans les parages, Tracy entre dans une colère noire. Mais sa jeune soeur Caroline est folle de joie, car elle rêve de les voir se réconcilier ...

Challenge...

Au milieu des années 50, La MGM règne de manière incontestée sur la comédie musicale hollywoodienne. En quelques années, " le studio au lion " vient de livrer coup sur coup des films comme Chantons sous la pluie, Un Américain à Paris, Tous en scène, Brigadoon ou encore Beau fixe sur New York - bref, ce qui s'est fait de mieux dans le genre depuis 1950 !

Bien décidée à continuer sur sa lancée, La MGM met en chantier Haute Société, un projet pour le moins ambitieux. Le film sera en effet la seconde adaptation d'une pièce à succès, The Philadelphia Story, déjà portée à l'écran par George Cukor en 1940, avec Katharine Hepburn (qui avait créé sur scène le rôle de Tracy), Cary Grant et James Stewart.

Or ce chef-d'oeuvre de la comédie romantique, sorti en France sous le titre Indiscrétions, fait déjà partie à l'époque des monuments du cinéma.

Ce qui n'empêche pas le réalisateur Charles Walters de relever le défi.

Sur mesure...

Le scénariste John Patrick est donc chargé de tirer un nouveau scénario de la pièce, en l'adaptant à l'esprit des années 50.

 Mais le plus grand changement va tenir au genre du film lui-même, La MGM voulant en faire une comédie musicale - et pas n'importe laquelle : crooners du moment, Bing Crosby et Frank Sinatra.







Et pour encore ajouter au prestige du film, c'est le brillant Cole Porter qui en écrira les chansons. Le musicien va livrer rapidement huit compositions dans le plus pur style de Broadway.






En revanche, il sèche sur le titre devant servir de duo aux deux chanteurs. A tel point que l'équipe musicale de la MGM décide finalement d'utiliser " Well, did you evah ? ", une chanson écrite en 1939 pour le spectacle Du Barry was a lady - et interprétée sur scène par Charles Walters, qui était à l'époque comédien !



Quand à Louis Armstrong, très populaire en 1956 ( tout comme son surnom "Satchmo"), il accepte d'être le Monsieur Loyal du film, et d'y interpréter plusieurs morceaux avec son propre groupe.













Dream team...

Les questions musicales étant réglées, reste à trouver la comédienne capable de reprendre le rôle immortalisé par Katharine Hepburn. Liz Taylor, d'abord pressentie, s'avère indisponible, laissant la place à Grace Kelly qui, avec un Oscar et trois succès d'Hitchkock à son actif, est devenue une star très en vue.

N'étant pas chanteuse, elle se contentera d'un duo avec Bing Crosby, True Love, pour lequel elle sera en fait doublée.



Pour un vieux routier de la comédie musicale comme Charles Walters, la mise en scène des chansons va s'avérer un véritable jeu d'enfant, la plus grande difficulté consistant à tirer le meilleur parti des fastueux décors dessinés par Cedric Gibbons.



Fort d'une telle équipe artistique, Haute Société connaît un grand succès à sa sortie en juillet 1956, rejoignant même le Top Ten de l'année. Un résultat dû également au mariage, trois mois plus tôt, de son héroïne avec un Prince européen...




Sources :
YouTube pour les vidéos
Rédaction personnelle
Images personnelles et glânées sur le net.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire