Pages

mercredi 3 juillet 2013

Vera - Ellen (16 Février 1921 - 30 Août 1981).



L'actrice disparue en 1981 reste considérée comme l'une des meilleures danseuses de l'Âge d'or, au même titre que Ginger Rogers  et Cyd Charisse.

Parcours de l'elfe d'Hollywood....





Vera - Ellen Westmeier Rohe voit le jour le 16 février 1921 dans l'Ohio. Fille d'un arrangeur de piano, cette enfant chétive et timide prend des leçons de danse dans une école fréquentée également par la future Doris Day.



La danse devient alors sa passion : elle se produit dès l'adolescence dans des cabarets, avant de devenir la plus jeune des Rockettes ( la célèbre troupe du Radio City Music Hall).




Vera a seulement dix-huit ans quand elle fait ses débuts à Broadway, dans le musical Very Warm for May, de Kern et Hammerstein.



 La jeune femme devient vite, sous le nom de Vera-Ellen, un espoir de la scène new-yorkaise, mais le producteur Samuel Goldwyn va donner une autre direction à sa carrière : La remarquant dans un spectacle, il lui offre en effet de jouer face à Danny Kaye dans le film Le Joyeux Phénomène, puis dans Le Laitier de Brooklyn.









L'actrice passe ensuite à la Fox, où elle tourne Three Little Girls in Blue et Carnival in Costa Rica, deux comédies musicales sans grand relief, mais qui font connaître ses dons de danseuse.









Gene, Fred, et les autres...

Toujours à l'affût de nouveaux talents, la MGM engage Vera-Ellen pour danser avec Gene Kelly dans un numéro de Ma vie est une chanson, biopic de Rodgers et Hart. Le résultat est si impressionnant que l'actrice retrouve ensuite Kelly dans Un jour à New York, où elle tient cette fois un vrai rôle.








Après avoir joué dans La Pêche au trésor, le dernier film des Marx Brothers, l'actrice partage avec Fred Astaire l'affiche de Trois Petits Mots et de La Belle de New York.









Déjà célèbre pour avoir " la taille la plus fine d'Hollywood", Vera-Ellen est alors considérée pour certains critiques comme la meilleure partenaire qui ait dansé avec Astaire...



L'actrice joue par ailleurs face à David Niven dans L'Amour mène la danse, et Donald O'Connor dans Appelez-moi Madame.





Mais c'est en faisant partie du joyeux quatuor de Noël Blanc qu'elle connait son plus grand succès...







Son film suivant, cruellement intitulé Let's Be Happy, sera aussi le dernier.




Des problèmes de santé (elle souffre depuis longtemps d'anorexie) et des drames personnels (deux mariages malheureux, et la perte d'un enfant ( mort subite du nourrisson) pousseront Vera-Ellen à se retirer du métier à la fin des années 50...

Il est vrai que Vera Ellen semble franchement maigrichonne dans Noël blanc. On peut remarquer que dans ce film, son cou est toujours caché par un col ou un foulard car elle commençe déjà à beaucoup se rider à cet endroit en raison de sa maigreur. Il est possible que Vera-Ellen soit tombée dans cette spirale autodestructrice, par la faute des producteurs qui la trouvaient trop ronde à ses débuts.

Vera-Ellen décèdera d'un cancer le 30 août 1981 à Los Angeles (Californie).

Mariages et vie privée.

Sa vie privée n’était pas non plus très heureuse : mariée trop jeune (à 16 ans !), elle divorce. Ensuite, la presse de l’époque va lui prêter une romance, durant 3 ans, avec un débutant nommé Rock Hudson. Il s’agissait bien évidemment d’une idylle purement publicitaire montée de toute pièce par le producteur de Rock pour masquer l’homosexualité de ce dernier.


Un premier mariage avec un partenaire de danse très tôt, Robert Hightower, terminé par un divorce en 1948.

 En 1954, elle a épousé pétrolier Victor Rothschild. Ce mariage s'est terminé par un divorce en 1966. Une fille de ce mariage, Victoria Elizabeth, mort en bas âge.

Elle aura la douleur de perdre sa fille unique, du syndrome de la mort subite du nourrisson. Très éprouvée, elle divorce puis se réfugie dans l’anonymat. On sait juste qu’elle avait été contrainte de reprendre des cours de danses pour soigner les crises d’arthrite dont elle souffrait. Contrairement aux autres vedettes de films musicaux américains, Vera-Ellen ne donnera plus aucune interview, et refusera toute apparition dans les shows télé, ou autres feuilletons.



Filmographie :

Vera-Ellen  dans "On the Town".








1945 : Le Joyeux Phénomène (Wonder Man) : Midge Mallon
1946 : Le Laitier de Brooklyn (The Kid from Brooklyn) : Susie Sullivan
1946 : Three Little Girls in Blue : Myra Charters a.k.a. Myra, Pam's maid
1947 : Carnival in Costa Rica : Luisa Molina
1948 : Ma vie est une chanson (Words and music) de Norman Taurog : Elle-même
1949 : La Pêche au trésor (Love Happy) : Maggie Phillips, Dancer
1949 : Un jour à New-York (On the Town) : Ivy Smith ('Miss Turnstiles')
1950 : Trois Petits Mots : Jessie Brown / Jessie Kalmar
1951 : L'Amour mène la danse (Happy Go Lovely) : Janet Jones
1952 : La Belle de New-York (The Belle of New York) : Angela Bonfils
1953 : Appelez-moi madame (Call Me Madam) : Princess Maria
1953 : Big Leaguer : Christy
1954 : Noël blanc (White Christmas) : Judy Haynes
1957 : Let's Be Happy : Jeannie MacLean.





Sources personnelles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire