Pages

samedi 22 juin 2013

Julie Andrews (1935 -).


Vedette de Broadway devenue star de cinéma, l'actrice reste dans toutes les mémoires l'héroïne de Mary Poppins et de La Mélodie du Bonheur. Deux rôles qui feront de l'ombre à ses autres prestations...





Née le premier Octobre 1935 dans le Surrey, Julia Elizabeth Wells voit très jeune ses parents divorcer. Sa mère, pianiste, se remarie avec un chanteur de music-hall. Ils se produisent dans l'Angleterre en guerre et Julie, comme ils l'appellent, participe enfant aux concerts dans les abris.





Sa voix de soprano est vite remarquée, car elle couvre exceptionnellement quatre octaves. Quittant Londres, elle débute à dix neuf ans à Broadway dans The Boy Friend. Le succès est tel qu'elle chante avec la star Bing Crosby dans High Tor, le premier film fait pour la télévision.











En 1956, la jeune femme triomphe sur scène dans My Fair Lady, avec Rex Harrison. Le musicien Richard Rodgers l'engage alors pour Cendrillon, coécrit avec Hammerstein, un " musical" diffusé en direct et suivi par cent sept millions de spectateurs ( soit les deux tiers du pays!).

My Fair Lady.





Cendrillon.







Julie enchaîne avec Camelot à Broadway, et plusieurs shows sur CBS. Mais lorsque Jack Warner décide en 1964 de porter à l'écran My Fair Lady, il lui préfère Audrey Hepburn, plus connue.








La magie de Julie...

C'est alors que Disney propose à Julie d'interpréter Mary Poppins, mais elle décline devant accoucher d'une fille de son premier mari, le décorateur Tony Walton. Disney choisit heureusement de l'attendre, et sa prestation dans le film lui vaut de multiples récompenses, dont un Oscar.


















Julie joue la même année dans Les Jeux de l'amour et de la guerre, son film préféré, suivi de La Mélodie du Bonheur, le plus grand succès de la Fox.

Les Jeux de l'amour et de la guerre.





La Mélodie du Bonheur.








Elle s'essaie ensuite au genre dramatique avec Hawaï, de Georgee Roy Hill, et Le Rideau déchiré, d'Hitchcock, qui attirent le public bien que l'actrice soit cataloguée désormais comme "gouvernante qui chante".








Blake Edwards, qu'elle épouse en 1969, lui offrira l'occasion de casser son image - en particulier dans Victor Victoria, dont elle tient en 1982 les deux rôles titres.












Tout en présentant des shows sur CBS, et en élevant les deux enfants vietnamiens qu'elle a adopté en pleine Guerre du Vietnam, Julie joue à Broadway et au cinéma jusqu'à ce qu'un problème vocal l'oblige à une opération en 1998. Elle retrouvera difficilement sa voix, mais continue à jouer et chanter (elle est la reine dans Shrek).

Julie Andrews a été élevée en décembre 1999 à la dignité de "Dame de l’Empire Britannique" par Sa Majesté la Reine Elizabeth II.

En 2003, elle revient sur scène en qualité de metteur en scène pour une reprise de The Boy Friend, spectacle qui l'avait rendue célèbre en 1954. En 2004, l'actrice prête sa voix au personnage de la reine Lillian dans Shrek 2 puis en 2007 pour Shrek le troisième.
Elle est également la « voix off » du spectacle pyrotechnique Remember... Dreams Come True, présenté depuis le cinquantième anniversaire du premier parc Disney, dans ce même parc.


L'actrice, qui écrit aussi des livres pour enfants, a publié ses mémoires en 2008.

Filmographie :


1964 : Les Jeux de l'amour et de la guerre (The Americanization of Emily) d'Arthur Hiller : Emily Barham
1964 : Mary Poppins de Robert Stevenson : Mary Poppins
1965 : La Mélodie du bonheur (The Sound of Music) de Robert Wise : Maria
1966 : Hawaï (Hawaii) de George Roy Hill : Jerusha Bromley Hale
1966 : Le Rideau déchiré (Torn Curtain) d'Alfred Hitchcock : Dr Sarah Sherman
1967 : Millie (Thoroughly Modern Millie) de George Roy Hill : Millie Dillmount
1968 : Star ! de Robert Wise : Gertrude Lawrence
1970 : Darling Lili de Blake Edwards : Darling Lili
1974 : Top Secret (The Tamarin Seed) de Blake Edwards : Judith Farrow
1979 : Elle (Ten) de Blake Edwards : Samantha Taylor
1980 : La Puce et le Grincheux (Little Miss Marker), de Walter Bernstein : Amanda
1981 : S.O.B. de Blake Edwards : Sally Miles
1982 : Victor Victoria de Blake Edwards : Victor Grazinski / Victoria Grant
1983 : L'Homme à femmes (The Man who Loved Women) de Blake Edwards : Marianna
1986 : Duo pour une soliste (Duet for One) d'Andrei Konchalovsky
1986 : That's Life de Blake Edwards : Gillian Fairchild
1991 : Au-delà du désespoir (Our sons) de John Erman : Audrey, la mère de James.
2000 : So British ! (en) (Relative Values) d'Eric Styles
2001 : Princesse malgré elle (The Princess Diaries) de Garry Marshall : La reine Clarisse Renaldi
2003 : Amours suspectes (Unconditional Love) de P. J. Hogan : Elle-même
2003 : Eloïse fête Noël : Nanny
2004 : Shrek 2 d'Andrew Adamson : La reine Lillian (voix)
2004 : Un mariage de princesse (The Princess Diaries 2: Royal Engagement) de Garry Marshall : La reine Clarisse Renaldi
2004 : The Cat That Looked at a King de Peter Schneider
2007 : Shrek le troisième de Chris Miller : La reine Lillian (voix)
2007 : Il était une fois (Enchanted) de Kevin Lima : Narratrice
2010 : Shrek 4 (Shrek Forever After) de Mike Mitchell : La reine Lillian (voix)
2010 : Moi, moche et méchant (Despicable Me) de Chris Renaud et Pierre Coffin : la mère de Gru
2010 : Fée malgré lui (Tooth Fairy) de Michael Lembeck : La directrice de Tooth Fairy.

 Récompenses :



Oscars 1965 : Meilleure actrice pour Mary Poppins.
Golden Globes 1965 : Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour Mary Poppins.
Golden Globes 1966 : Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour La Mélodie du bonheur
Golden Globes 1983 : Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour Victor Victoria
Disney Legends Award 1991 : pour sa contribution à la magie de Disney4
Drama Desk Awards 1996 : Meilleure actrice dans une comédie musicale pour Victor Victoria.

Nominations :

Oscars 1966 : Meilleure actrice pour La Mélodie du bonheur
Golden Globes 1968 : Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour Millie
Golden Globes 1969 : Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour Star !
Golden Globes 1971 : Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour Darling Lili
Golden Globes 1980 : Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour Elle
Oscars 1983 : Meilleure actrice pour Victor Victoria
Tony Awards 1996 de la meilleure actrice dans une comédie musicale pour Victor Victoria.

Bibliographie :

Françoise Arnould, Julie Andrews, Favre, Paris, 1988 (ISBN 2-8289-0374-5)
(en) Les Spindle, Julie Andrews: A Bio-Bibliography, Greenwood Press, 1989.





Sources personnelles, Wikipédia pour la filmographie et YouTube pour la vidéo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire