Pages

jeudi 9 mai 2013

"Le train sifflera trois fois" (High Noon). 1952.




   John William 
Si toi aussi tu m'abandonnes


Paroles: Ned Washington, Fr: Henri Contet, Max François. Musique: Dimitri Tiomkin 1952
Titre original: "High Noon"
© 1952 - Editions Emi
autres interprètes: Lucienne Delyle
note: "High Noon" du film "Le train sifflera trois fois"



Si toi aussi tu m'abandonnes
Ô mon unique amour, toi !
Nul ne pourra plus jamais rien, non, rien pour moi !
Si tu me quittes plus personne
Ne comprendra mon désarroi...
Et je garderai ma souffrance
Dans un silence
Sans espérance
Puisque ton cœur ne sera plus là !

C'est la cruelle incertitude
Qui vient hanter ma solitude !
Que deviendrai-je dans la vie
Si tu me fuis... ?
J'ai tant besoin de ta présence
Tu restes ma dernière chance...
Si tu t'en vas, j'aurai trop peur...
Peur... de ne plus vivre une heure !

Si toi aussi tu m'abandonnes
Il ne me restera plus rien
Plus rien au monde et plus personne
Qui me comprenne
Qui me soutienne
Ou qui me donne simplement la main !
Attends ! Attends ! Attends ! Demain.

 Le train sifflera trois fois (High Noon) est un western américain de Fred Zinnemann sorti en 1952.





  Titre : Le trains sifflera trois fois 
Titre original : High Noon 
Réalisation : Fred Zinnemann 
Scénario : Carl Foreman, d'après l'œuvre de John W. Cunningham 
Production : Stanley Kramer 
Musique : Dimitri Tiomkin 
Photographie : Floyd Crosby 
Montage : Elmo Williams, Harry Gerstad 
Décors : Rudolph Sternad 
Genre : western 
Pays d'origine : États-Unis 
Noir et blanc 
Durée : 85 minutes (1h25) 
Date de sortie: 1952 









 Gary Cooper : Will Kane 

Grace Kelly : Amy Fowler Kane 
Thomas Mitchell : Jonas Henderson 
Lloyd Bridges : Harvey Pell 
Katy Jurado : Helen Ramírez 
Otto Kruger : Percy Mettrick 
Lon Chaney Jr. : Martin Howe 
Ian MacDonald : Frank Miller 
Lee Van Cleef : Jack Colby.

Dans une petite ville de l'Ouest, Hadleyville, Will Kane vient d'abandonner ses fonctions de shérif pour épouser Amy, une quaker adepte de la non-violence. Ils s'apprêtent à quitter la ville quand Will apprend qu'un bandit qu'il a fait autrefois condamner, Frank Miller, doit arriver par le train de midi pour se venger. Il est 10 h 30 et, malgré les supplications de sa jeune épouse, Will décide de rester à Hadleyville et d'affronter Miller et ses complices. Il tente de réunir quelques hommes pour l'aider mais tous ceux dont il sollicite l'appui se découvrent une bonne raison de refuser. À midi, Miller descend du train et retrouve ses trois complices. Dans les rues désertes de la ville, Will est seul. Il réussit néanmoins à abattre ses quatre adversaires, avec la seule aide d'Amy. Tout danger écarté, les habitants d'Hadleyville s'empressent autour de Will pour le féliciter de son courage. Méprisant, il s'éloigne avec Amy...


 Le train sifflera trois fois est le premier film dans lequel a tourné l'acteur Lee Van Cleef, célèbre entre autres pour son rôle dans Le Bon, la brute et le truand de Sergio Leone.

Le rôle principal du film a été proposé à des acteurs aussi différents que Gregory Peck, Marlon Brando, Montgomery Clift et Kirk Douglas.

Le tournage du film n'a duré que 28 jours. En effet, la plupart du temps, Fred Zinnemann ne dépassait pas les trois prises par scènes.

Le train sifflera trois fois se déroule approximativement en temps réel, comme l'illustrent les plans récurrents montrant le cadran de l'horloge du bureau du shérif. L'action du film débute en effet à 10 h 40 pour se terminer peu après midi, et sa durée est de 85 minutes.

La construction du film est calquée sur le déroulement d'une pièce classique respectant la règle des trois unités : unité de lieu, unité de temps et unité d'action. Pièce classique tout à fait "cornélienne" où, comme il se doit, le devoir l'emporte sur les sentiments.

Pour son réalisateur Fred Zinnemann, High Noon est composé de trois éléments visuels récurrents : tout d'abord, le plan fixe sur la voie ferrée, qui signifie la menace attendue. Ensuite, le parcours désespéré du shérif qui cherche de l'aide dans toute la ville. Enfin, les horloges, de plus en plus grosses à l'image et de plus en plus souvent montrées au fur et à mesure que la menace se rapproche.

Le film est une dénonciation du maccarthisme, l’attitude des habitants de la ville étant censée être le reflet de celle des professionnels du cinéma qui dénonçaient leurs collègues. Carl Foreman fut d’ailleurs placé sur la liste noire peu après sa sortie.

C'est aussi le premier grand rôle de Grace Kelly.

Le titre original du film joue sur le double sens de l'expression high noon. Au sens propre, elle signifie « plein midi », mais au sens figuré elle désigne l'« heure de vérité ». Après le film, to be high noon est devenu une expression, qui signifie « être complètement seul avec de gros problèmes ».

Le titre français fait référence au fait que le train de midi doit siffler trois coups au cas où il y aurait un voyageur (Frank Miller) qui en descendrait. Mais cette précision n'existe pas dans le dialogue original. L'invention est purement française d'où l'inspiration de ce titre.

La chanson du film en forme de ballade a été interprétée par Tex Ritter sous le titre Do not forsake me, oh my darlin', et en France par John William sous le titre "Si toi aussi tu m'abandonnes". Les paroles françaises furent signées Henri Contet qui refusa de faire de la traduction littérale, préférant habiller la mélodie de paroles souples et puissantes. Le résultat est conséquent : High noon sous le titre "Si toi aussi tu m'abandonnes" s'imposa dans toute l'Europe[réf. nécessaire]/
Le film "Outland"... loin de la terre (Outland, 1981), de Peter Hyams, avec Sean Connery, est nettement inspiré de High Noon dont il reprend le principe, transposé dans une colonie minière spatiale : dans l'apathie générale, un homme se trouve seul dans un combat injuste.













Pour l'historien du cinéma Leonard Maltin, "High Noon" se démarque complètement des westerns de l'époque : le héros admet avoir peur, le film ne comporte que très peu de scènes d'action (à la fin) et il est tourné en noir et blanc, ce qui était rarissime pour les westerns en 1952. D'autres éléments distinguent ce film des autres westerns : une bande son dépouillée, une image très sobre, un ciel laiteux. Le personnage d'Helen Ramírez (Katy Jurado) n'était pas banal pour l'époque, puisqu'il s'agit d'une femme d'affaires mexicaine.


La seule occurrence avérée de la conquête de l'Ouest d'une fusillade dont les participants se faisaient face dans la rue en plein jour avant de dégainer en même temps a opposé Wild Bill Hitkok et Davis Tutt.

L'acteur John Wayne a profondément détesté ce film qu'il qualifia même de « un-American », par sa condamnation de la majorité silencieuse et d'une certaine lâcheté citoyenne. Pour d'autres critiques, ce film est qualifié « d'anti-western ».

Gary Cooper m'a appris que la caméra est toujours au premier rang» - Grace Kelly avec Gary Cooper sur le tournage de "High Noon".






Gary Cooper, Fred Zinnemann, et Grace Kelly sur le tournage de "High Noon", 1952.


Grace Kelly et Katy Jurado.







Sources personnelles et pour le tournage wikipédia.

1 commentaire:

  1. Très belle chanson, en revanche il faudrait que je revoie le film...
    Merci.

    RépondreSupprimer