Pages

dimanche 14 avril 2013

Judy Holliday (21 Juin 1921 - 7 Juin 1965).



" Vous devez être futée pour jouer une blonde sourde-muette à plusieurs reprises et pour garder l'attention de l'assistance sans physique extraordinaire ".
Judy Holliday.

Judy Holliday est une actrice américaine, née le 21 juin 1921 et décédée le 7 juin 1965 à New York.



Née Judith Tuvim, à New York, le 21 juin 1921, cette fille d'immigrants russes fut élevée par sa mère, professeur de piano, après le divorce de ses parents, alors qu'elle n'avait que six ans.

C'est dans un cadre scolaire que la jeune adolescente découvre le théâtre. Diplômée en 1938 de la Julia Richman High School de New York, elle est engagée comme… standardiste(!) par Orson Welles au Mercury Theater, elle gravit peu à peu les étapes qui mènent à la notoriété.

Tout en jouant ses premières pièces, Judy Holliday s'engage dans une troupe artistique , "The Revuers", avec Betty Comden et Adolph Green.


C'est à ce moment que Judith Tuvim devint Judith Holliday, pour des débuts cinématographiques manqués puisque la quasi-totalité des scènes tournées par " The Revuers " fut coupée au montage des trois films !  Progressivement, cette travailleuse acharnée enchaîne les spectacles sur toutes les scènes de l’Est américain.

The Revuers


Betty Comden et Adolph Green avec Gene Kelly.



 En 1944, elle débute à Hollywood dans de petits rôles ("Greenwich Village", "Something for the Boys") avant que George Cukor ne lui confie quelques lignes de dialogues dans "Winged Victory".




 En 1945 dans " Kiss Them For Me " : gros succès pour la jeune comédienne dont la presse salua les dons de chanteuse et le talent comique.
En 1950, Judy Holliday signe avec la Columbia pour l’adaptation cinématographique d’un autre succès théâtral: «Comment l’esprit vient aux femmes », aux côtés de William Holden et une nouvelle fois dirigé par Cukor. 















Le film fait un triomphe et Judy remporte l’Oscar de la meilleure actrice et un Golden Globe pour sa pétillante interprétation.
Ce succès constitue le véritable tournant de sa carrière.


Dès lors, Judy partage son temps entre les planches et l'écran. À Hollywood, elle eut la chance d'être dirigée par George Cukor qui sut mettre en valeur son personnage de femme intelligente et volontaire masqué derrière les apparences d'une "Madame Tout Le Monde " trop jolie et écervelée pour être prise au sérieux.


 Mais le succès est amer, la jeune star est soupçonnée par le F.B.I. d’affinités avec le parti communiste et doit se défendre devant la commission du Gouverneur McCarthy. Son activité professionnelle en subit les conséquences et elle ne tourne que deux films en trois ans: «Plaisir d’amour» (The Marrying Kind) (1952) et «Une femme qui s’affiche» ( It Should Happen to You )(1953), tous deux toujours réalisés par Cukor. Après plusieurs auditions, les membres du tribunal sont convaincus de sa non appartenance au parti. Elle est blanchie de toutes accusations et son nom est rayé de la «liste noire».








La seconde partie de sa carrière, à partir de " Phffft ! " et de sa rencontre pour " Extra Dollars " : un court-métrage avec Richard Quine fut moins heureuse. 








" Un Numéro Du Tonnerre ", toutefois lui donna l'occasion d'incarner encore une femme pleine de vie, au coeur " gros comme ça " qui bouleverse tout sur son passage et retombe toujours sur ses pieds, car elle est moins stupide qu'elle en a l'air. 


Vincente Minnelli a dit qu'elle y était " aussi géniale que Judy Garland dans Une Étoile Est Née ".


On raconte aussi que Gloria Swanson, la star des années 20, candidate malheureuse à l'Oscar 1950 de la meilleure actrice pour son rôle dans " Boulevard Du Crepuscule " aurait déclaré à Judy Holliday, à qui la précieuse statuette venait d'échoir en récompense de sa prestation dans " Comment L'Esprit Vient Aux Femmes " (1950) : " Ma chérie, n'auriez-vous pas pu attendre ? Vous avez encore tant d'années devant vous et c'était ma dernière chance ! ".


Mais personne n'imaginait alors que Gloria Swanson, décédée en 1983, survivrait près de 20 ans à sa jeune concurrente.

Le 5 janvier 1948, elle épouse David Oppenheim (1889-1961) mais divorcera le 1er mars 1958. Ils eurent un fils : Jonathan né le 11 novembre 1952.





Judy eût aussi une liaison en 1944 avec le réalisateur : Nicholas Ray et aussi en 1957 avec l'acteur : Sydney Chaplin.

Nicholas Ray.



Sydney Chaplin



George Cukor travaillera avec elle encore 3 fois avec : " Madame Porte La Culotte " (1950) où elle est accusée du meurtre de son mari défendu par Katharine Hepburn à son procès, " Je Retourne Chez Maman " (1952) et " Une Femme Qui S'affiche " (1953)













Sa dernière apparition date de 1956 avec " Une Cadillac En Or " avec Paul Douglas. Certes, Judy n'avait pas encore 30 ans et sa carrière hollywoodienne débutait à peine. Mais personne n'imaginait alors que Gloria Swanson, décédée en 1983, survivrait près de 20 ans à sa jeune concurrente... 







Déjà malade de la gorge, Judy passait ses vacances dans les Catskills, massif montagneux proche de New York. C'est là qu'elle rencontra Betty Comden et Adolph Green, qui allaient devenir, dans les années 50, deux des scénaristes et librettistes les plus célèbres de l'âge d'or de la comédie musicale à Broadway comme à Hollywood.

Judy est décédée le 7 juin 1965 à seulement 44 ans rongés par un cancer de la gorge et du sein à New York.

Filmographie

1944 GREENWICH VILLAGE

1944 SOMETHING FOR THE BOYS

1944 WINGED VICTORY

1949 ADAM's RIB (Madame porte la culotte)

1949 ON THE TOWN (Un jour à New York) [ Voix ]

1950 BORN YESTERDAY (Comment l'esprit vient aux femmes)

1952 THE MARRYING KIND (Je retourne chez maman)

1954 IT SHOULD HAPPEN TO YOU (Une femme qui s'affiche)

1954 PHFFFT!

1956 THE SOLID GOLD CADILLAC (Une Cadillac en or massif)

1957 FULL OF LIFE (Pleine de vie)

1960 BELLS ARE RINGING (Un numéro du tonnerre)


Récompenses


Oscar :

1950 : Meilleure actrice pour "Comment l'esprit vient aux femmes".

Golden Globes :

1951 : Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour "Comment l'esprit vient aux femmes".











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire