Pages

jeudi 11 avril 2013

Irving Berlin (11 mai 1888 - 22 septembre 1989).

Aux Etats-Unis, son God Bless America en a fait un héros national. Mais on doit aussi au compositeur des succès comme Say It Isn't So, Easter Parade, et l'inusable White Christmas.

"Le talent est seulement un point de départ".
Irving Berlin.


Irving Berlin (de son vrai nom Israel Isidore Baline ou Beilin) est un compositeur américain d'origine juive russe, né le 11 mai 1888 dans l'Empire russe, soit à Moguilev (Biélorussie aujourd'hui), soit Tioumen (actuel Russie) et décédé le 22 septembre 1989 à New York (États-Unis), à l'âge de 101 ans.


La carrière d'Irving Berlin semble illustrer l'adage populaire selon lequel avec un peu de bonne volonté, on arrive à tout...
Cet autodidacte qui ne savait pas lire la musique est en effet devenu l'un des compositeurs les plus prolifiques qu'aît connu l'Amérique : on lui doit plus de 1500 chansons...

C'est en 1893 que, fuyant les pogroms de Russie, la famille Beilin émigre à New York. Le petit Israel a cinq ans, et à la douleur du déracinement va s'ajouter, trois ans plus tard, celle du dècès de son père.


Irving Berlin vers 1910.



Quittant l'école pour vendre des journaux, l'enfant grandit dans l'univers des cafés, où il finit par travailler comme "serveur-chanteur".
Tout comme son père, qui était chanteur de synagogue, Israel a en effet le don de la musique, au point qu'il apprend seul à jouer du piano pour se produire dans les bars.

Nouvelle vie...



Déposant un jour les paroles d'une chanson, le jeune homme voit son nom orthogriaphié "Berlin" : il choisit alors le pseudonyme d'Irving Berlin.
Il est déjà un compositeur très demandé quand il livre en 1911 son premier tube, Alexander's Ragtime Bands, que Gershwin qualifiera de "premier morceau de musique réellement américain".





Devenant la coqueluche de Broadway, l'artiste ne va plus cesser d'écrire, oeuvrant en particulier pour des revues de music-hall. Sa chanson A Pretty Girl is Like a Melody devient notamment le titre fétiche des Ziegfeld Follies.




Dans un genre très différent, Berlin écrira aussi des chansons patriotiques lors des deux Guerres Mondiales.
Quand à sa ballade When I Lost You, elle sera inspirée de sa première femme, morte de typhoïde en 1912.




White Christmas...

En 1927, la chanson Blue Skies figure dans le premier film parlant, Le Chanteur de jazz.
















C'est le début d'une longue d'histoire d'amour entre Berlin et le cinéma.
Fred Astaire est son interprète favori, notamment dans Top Hat, En suivant la flotte et Amanda.

Irving Berlin et Fred Astaire pendant le tournage de Top Hat.













Dans les années 30 et 40, des films comme Parade de Printemps seront tournés dans le but avoué de fournir un écrin aux chansons  de Berlin, dont le nom est très vendeur. Le compositeur fournit dans ce cas de nouveaux titres qui viennent se mêler à des airs déjà classiques.
L'un de ces morceaux écrits sera White Christmas : interprété par Bing Crosby dans le film L'Amour chante et danse, cette chanson va devenir la plus vendue au monde !

Irving Berlin chante sa nouvelle chanson, White Christmas 1942.



Fou de travail, Berlin continuera longtemps à livrer de nouvelles mélodies, avant de prendre finalement sa retraite en 1966. Il s'éteindra en 1989, à l'âge vénérable de 101 ans...


Côté vie privée, Irving Berlin a été marié deux fois. Sa première épouse mourut au bout du sixième mois de mariage. Sa seconde épouse (1926) lui donna quatre enfants et ce mariage dura jusqu'à la mort de sa femme en 1988.


Irving Berlin, mourut de vieillesse à l'âge de 101 ans (1989).

Pour la petite histoire, Irving Berlin à reçu au court de sa longue carrière la médaille du mérite pour le spectacle « This is the army » crée pendant la seconde guerre mondiale et pour lequel tous les profits ont été reversés à l'armée de secours d'urgence et à d'autres organismes.
Il a également reçu la légion d'honneur.





- Citation de Jerome Kern : « Irving Berlin n'a pas de place dans la musique américaine, il EST la musique américaine."

- Irving Berlin possède son étoile au 7095 Hollywood Boulevard.



- Céline Dion a chanté « God Bless America » après les attentats du 11 Septembre 2001 aux Etats unis.

Filmographie.

Comme Compositeur :

1926 : Oh How I Hate to Get Up in the Morning
1926 : Alexander's Ragtime Band
1929 : Glorifying the American Girl
1929 : Puttin'on the Ritz
1929 : The Cocoanuts
1930 : Reaching for the Moon
1933 : Hello Pop!
1934 : The Live Ghost
1935 : Top Hat
1936 : En suivant la flotte (Follow the Fleet)
1937 : 
On the Avenue


1938 : Amanda

1938 : La Folle Parade (Alexander's Ragtime Band)
1939 : Second Fiddle
1942 : La Péniche de L'Amour
1942 : L'Amour chante et danse
1944 : Vacances de Noël
1946 : La Vie est belle
1948 : Parade de printemps (Easter Parade)
1950 : Annie, la reine du cirque (Annie Get Your Gun)
1953 : Call me madam
1954 : There's no business like show business
1955   Les Pièges de la passion
1961 : The Clown and the Kid
2005 : Easter Parade: On the Avenue (vidéo).

comme Acteur :

1943 : This Is the Army : Irving Berlin.



Sources personnelles




2 commentaires:

  1. Une vie passionnante. Merci de nous avoir raconté son histoire.

    RépondreSupprimer
  2. Oui je trouve qu'on oublie souvent ceux qui sont derrière , on va dire . Avec plaisir, merci à vous aussi.

    RépondreSupprimer