Pages

dimanche 24 mars 2013

Le Pirate ( The Pirate ) - 1948.


Pur produit de la Freed Unit, ce film de 1948 associe les talents de Judy Garland, Gene Kelly, Vincente Minnelli et Cole Porter.

Mais même un tel quatuor n'est pas à l'abri de l'échec...

" Le Pirate " avait vingt ans d'avance sur son temps....
Arthur Freed.




Timide et exaltée, la jeune Manuela rêve en secret du célèbre pirate Macoco, la terreur des Caraïbes. Mais elle apprend que sa tante a préparé pour elle un mariage avantageux avec un homme peu séduisant. Faisant contre fortune bon coeur, Manuela accepte ce projet. Mais en allant chercher au port son trousseau de jeune mariée, elle fait la connaissance d'un saltimbanque du nom de Serafin...


Une affiche de rêve...



Si le tournage du " Pirate " débute le 17 février 1947, la genèse du projet est bien plus ancienne. La MGM acquiert dès 1943 les droits de la pièce éponyme écrite par l'auteur à succès S.N.Behrman.



L'idée est d'en faire une comédie romantique avec Cary Grant et Greer Garson, et c'est Joseph Mankiewicz, alors scénariste, qui est chargé d'en tirer un script.


De nombreux auteurs lui succèdent ensuite, car le projet se voit sans cesse repoussé, jusqu'à ce que l'on décide finalement d'en faire une comédie musicale.


Comme la pièce originale ne comporte pas de chansons, le producteur Arthur Freed demande à Cole Porter d'en composer pour le film.

Arthur Freed.



Cole Porter.




Et le projet gagne encore en prestige quand Judy Garland et Gene Kelly se voient confier les rôles principaux : leur première rencontre à l'écran dans " For Me and My Gal " en 1942, avait abouti à un énorme succès.





Titre original : The Pirate
Réalisation : Vincente Minnelli
Production : Arthur Freed
Société de production et de distribution : MGM
Scénario : Albert Hackett et Frances Goodrich d'après la pièce de S.N. Behrman
Directeur musical : Lennie Hayton
Musique : Lennie Hayton et Conrad Salinger (non crédités)
Chorégraphie : Robert Alton et Gene Kelly
Directeur de la photographie : Harry Stradling Sr., assisté de Sam Leavitt (cadreur, non-crédité)
Montage : Blanche Sewell
Direction artistique : Cedric Gibbons et Jack Martin Smith
Décorateur de plateau : Edwin B. Willis
Costumes : Tom Keogh et Irene
Pays d'origine : États-Unis
Langue : Anglais
Genre : film musical
Format : Couleurs (Technicolor) - Mono (Western Electric Sound System)
Durée : 102 minutes
Date de sortie :
 États-Unis 27 mars 1948 première à Hollywood
 États-Unis 20 mai 1948 New York
 États-Unis 11 juin 1948
 France 28 septembre 1949.


Distribution

Judy Garland : Manuela
Gene Kelly : Serafin
Walter Slezak : Don Pedro Vargas
Gladys Cooper : Tante Inez
Reginald Owen : L'avocat
George Zucco : le Vice-roi
Fayard Nicholas : Danseur (as The Nicholas Brothers)
Harold Nicholas : Danseur (as The Nicholas Brothers)
Lester Allen : Oncle Capucho
Lola Deem : Isabella
Ellen Ross : Mercedes
Marie Windsor : Mme Lucia
O. Z. Whitehead (non-crédité) : Hurtada.


Chansons

"Be a Clown"
"You Can Do no Wrong"
"Mack the Black"
"Love of my Life"
"Nina".

Judy Garland : une actrice sous tension...


La réalisation de cette superbe production, dont le budget avoisine les 4 millions de dollars, est confiée à Vincente Minnelli, qui collabore ainsi pour la troisième fois avec son épouse, Judy Garland...



Lorsque commence la préparation du film, Judy n'est pas en grande forme : encore fatiguée par sa grossesse (sa fille Liza est née en mars 1946), elle est anxieuse à l'idée de retrouver le rythme de travail éreintant qui a été le sien les années précédentes.



Aussi Judy va-t-elle renouer au fur et à mesure avec l'usage excessif de médicaments.Elle sera souvent absente du plateau et ses relations avec ses collaborateurs s'en ressentiront : l'actrice aura notamment une dispute avec Cole Porter lors de l'enregistrement de la chanson "You Can Do No Wrong", alors que tous deux sont de grands amis.

Son état de santé en fait se révèle si préoccupant qu'elle effectuera  un séjour en sanatorium à l'issue du tournage...

Heureusement, les jours où elle parvient à se rendre au studio, sa vitalité et son charisme resurgissent aussitôt face à la caméra.

Judy Garland, Gene Kelly et Walter Slezak partagent une plaisanterie sur l'ensemble de "The Pirate" (1948).



Censures et déceptions...

Coresponsable des chorégraphies du film avec Robert Alton,




Robert Alton dirigeant la chorégraphie de " Easter Parade".



Gene Kelly impressionne une nouvelle fois l'équipe par son talent et son exigence. Ayant persuadé Arthur Freed d'engager les Nicholas Brothers pour exécuter avec lui le numéro " Be a Clown ", il réussit le tour de force de le filmer en une seule journée.




Harold et Fayard Nicholas sont deux frères qui comptent parmi les danseurs les plus réputés de l'époque - ce qui n'empêchera pas certains cinémas du sud des Etats-Unis de couper cette séquence, les Nicholas Brothers étant noirs...




Par ailleurs,c'est Louis B. Mayer lui-même, le grand patron du studio, qui décidera non seulement de couper au montage le numéro Voodoo, beaucoup trop suggestif, mais aussi de brûler le négatif.



De même, les paroles de la chanson "Mack The Black" seront nettement "adoucies".
Mais ces mesures de prudence ne suffiront pas : sorti en mai 1948, "Le Pirate" va s'avérer un echec cuisant, ses pertes dépassant les deux millions de dollars.
Du jamais vu pour un film de Judy Garland, l'actrice n'ayant connu que des succès depuis le "Magicien d'Oz"...





D'où vient que ce film, aujourd'hui culte, n'a pas séduit en 1948? Il est certain que la manière dont "Le Pirate" flirte sans cesse avec le second degré a de quoi surprendre à l'époque. Oscillant entre fable et farce, le film de Minnelli s'amuse avec les codes du genre, même si romance et musique sont évidemment au programme."Le Pirate Ballet", fantasmagorie qui mêle à la parodie de films de pirates un soupçon d'érotisme, s'avère sans doute trop en avance sur son temps, la comédie musicale classique n'ayant pas encore été régénérée par des oeuvres novatrices comme "Un jour à New York" (1949) ou " Chantons sous la pluie" (1952)...



Texte personnel
Voir aussi mon forum :
http://lesetoilesfilantes.forumactif.fr/

2 commentaires:

  1. "Be a clown" sera recyclé en "Make'em laugh" dans "Chantons sous la pluie".
    Merci.

    RépondreSupprimer
  2. Oui comme pas mal de chansons dans certaines comédies musicales. Merci.

    RépondreSupprimer