Pages

jeudi 31 janvier 2013

Marlene Dietrich, l'engagement dans l'armée américaine

Antinazie fervente, elle s'engage dans l'armée américaine avec l'USO pendant 3 ans, et chante pour les troupes américaines et britanniques stationnées au Royaume-Uni, puis accompagne la 3e armée américaine du général Patton, en Italie, en France puis en Allemagne et en Tchécoslovaquie pendant la campagne de libération. À la libération de Paris, elle retrouve Jean Gabin qui a rejoint la 2e division blindée et qui participait à la campagne en tant que chef de char au 2e escadron du régiment blindé de fusiliers marins. À cette époque, le mariage fut apparemment sérieusement envisagé, Marlène étant éperdument amoureuse. Ils tournèrent un film ensemble, "Martin Roumagnac" (1946), après avoir refusé le scénario de "Les Portes de la nuit" de Marcel Carné.

Marlene Dietrich. Interview 1963 (Seconde Guerre Mondiale / WWII).



Médailles de guerre reçues par Marlene Dietrich.


Médailles décernées à Marlene Dietrich.
haut, de gauche à droite: Ordre Pour le Mérite (France), l'Ordre National de la Légion d'Honneur: Commandeur (France), l'Opération Divertissement Médaille (États-Unis), Ordre des Lettres des Arts et (France), Médaillon d'Honneur de l'Etat d'Israël. Bas, de gauche à droite: Ordre National de la Légion d'Honneur: (France), Médaille de la Liberté (Etats-Unis), Fondation Mode d'attribution Amérique, Chevalier de l'Ordre de Léopold (Belgique), l'opération Divertissement Médaille (US Armed forces).





Marlene Dietrich et sa Fille Maria Riva posant au Maroc pour Le New Yorkais.



Marlene Dietrich , uso , 1942.



Une photo de Bob Searl's WWII 56th Signal Battalion Dec. 1944 G.Weber à gauche de Marlene.


Marlene en 1944.


Marlene en 1945.


PFC Roland Sparks, Yonkers, New York; Marlene; Pfc George Weber, Bronx, New York.


Marlene, Lt.Col. Ernest Smith, Battalion Commander.


T/5 Ernest Mitchell, Abbeville, South Carolina; Marlene.


17th Airborne Division Sgt.




Marlene montrant sa fidélité à la 3e Division-1945.



Marlene montrer ses gambettes ...



Marlene en Mai 1942.



Marlene jouant un air sur sa scie musicale en 1944.




Marlene en 1945.



Marlene en uniforme.






Marlene Italie, 1944.







Marlene avec le général George Patton en France.



Marlene embrasse un soldat Américain durant une visite en France , en 1944. ( Corbis).



Marlene et Jean Gabin  dans Paris 1945.


Marlene et Irving en Italie.



Marlene par George Silk.





Marlene  avec avec Danny Thomas.



Marlene en France 1944.



Marlene et la guerre divers...

















2 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour cette réunion de photos souvent rares. La Guerre a paradoxalement été la période la plus heureuse de sa vie. Comme pour Stewart, le retour à la vie normale ne fut pas facile, elles appelait les autres "les civils" avec un certain mépris. Elle a eu les mains et les pieds gelés dans les Ardennes. Elle préférait la fréquentation des hommes aux femmes, elle avait un côté "bon camarade" sans chichis alors que les femmes l'énervaient souvent. Elle aimait être une des rares femmes parmi eux. Elle s'entendait bien avec Patton, mais Einsenhower avait peur d'elle... Elle ne correspondait pas à sa vision de la femme traditionnelle, il lui donnait tout ce qu'elle pouvait demander pour éviter de la rencontrer ! On a parlé de sa relation avec le général Gavin. Sa robe de scène se retrouvera plus au moins dans "La scandaleuse de Berlin" et annonce les tenues de ses futurs shows. Elle a cessé de croire en Dieu pendant le guerre. Elle est la seule star de son envergure à avoir quitté Hollywood pour le front. Elle ne s'est pas contentée d'aider à la Hollywood Canteen. Hitler avait ordonné de la faire fusiller sur place si elle se retrouvait prisonnière. Elle a été très courageuse. Elle avait enregistré un disque en allemand de standards américains plutôt nostalgiques que les radios diffusaient pour démoraliser les soldats allemands loin de leurs foyers.
    Merci encore !

    RépondreSupprimer
  2. Merci à vous pour ces précieux renseignements. Je ne savais pas pour Einsenhower et Hitler. Courageuse oui, très, surtout avec Hitler , vue la mentalité qu'il avait. Mais je trouve que les Américains avaient beaucoup plus de patriotisme à part Marlene bien sûr , que les autres nationalités , je parle pour les acteurs et actrices. Merci.

    RépondreSupprimer